La quenouille (plante) : un légume sauvage comestible (roseau)

La quenouille (plante) : un légume sauvage comestible (roseau)

La quenouille : elle nous offre son cœur

De juin jusqu’à la mi juillet, surtout en Lanaudière, la quenouille nous offre tout son coeur !

« Ça arrive à tout coup ! Dans l’eau jusqu’aux cuisses, les deux pieds fermement ancrés dans la vase, entouré de carouges craignant pour leurs petits, je cueille calmement la quenouille. Je n’entends pas le glouglou dans l’eau, concentré que je suis à la tâche. Tout à coup, un sifflement aigu tout près de moi. Je hurle, laisse tomber mes quenouilles et me mouille les fesses. Un autre rat musqué qui aura une bonne histoire à conter ce soir en rentrant chez lui ! » Gérald LE GAL – GOURMET SAUVAGE

Plante mince et élégante qui pousse dans les marécages et les terrains humides, le coeur de la tige de la quenouille est un savoureux légume qui se mérite : la cueillette fastidieuse se déroule au coeur de marais très difficiles d’accès, parmi les maringouins (moustiques) qui vous harcèlent sans cesse. Le caviar des plantes sauvages du Canada évoque le coeur de palmier avec une texture et un goût encore plus fins. Pour la cueillir, cherchez plutôt des plants qui poussent dans l’eau car elles risquent d’avoir le coeur dur si la racine est à sec. Ne la coupez pas. Prenez plutôt la tige fermement d’une main et donnez un coup sec en tirant vers vous avec un angle léger. La tige cassera près du rhizome et la plante pourra repousser.

Coupez un bout d’environ vingt centimètres à la base de la tige. Ce petit morceau, débarrassé des quelques couches extérieures fibreuses contient le coeur tendre et blanc. Ce sont ces délicieux coeurs de quenouilles que Kanata importe directement du Québec pour vous les faire découvrir. Les anglophones nomment cuttail heart, ce coeur de quenouille.

La quenouille (plante) : un légume sauvage comestible (roseau)
4.5 (90%) 2 votes

Commentaires Facebook

Vous avez aimé cet article ? Partagez le avec vos amis...

Répondre